16/02/2018

Amélie, 38 ans, juriste, Belfort

Témoignage d'Amélie

J’ai rencontré Catherine lors d’une conférence qu’elle animait sur la boulimie. Pour la première fois, j’entendais une personne parler comme moi de cet engrenage. J’aurais pu utiliser ses mots, ses phrases. C’est une ex-boulimique qui est allée au fond de la question.
Après la conférence, j’ai essayé de m’inspirer de ses propos pour avancer, mais seule je n’y arrivais pas. Je l’ai donc recontactée pour débuter un coaching.
Je la retrouve chaque semaine sur Skype, où nous parlons 2 heures environ. J’aborde avec elle des points dont je n’ai jamais parlé avec mes psy. Avec elle je n’ai pas honte, je sais qu’elle sait de quoi je parle et elle ne me juge pas. Elle me donne également à réaliser des petits challenges qui me font progresser et renforcent ma conviction qu’un jour prochain tout cela sera derrière moi.